Le Collectif 5C est l’abrégé de « Collectif des Coopératives Citoyennes pour les Circuits Courts ».

Celui-ci rassemble des coopératives citoyennes qui partagent un ensemble de valeurs et de stratégies :

Le collectif 5C rassemble des coopératives citoyennes qui elles-mêmes regroupent des consommateurs, des producteurs, des distributeurs indépendants ou coopératifs, tous citoyens engagés pour un autre modèle agricole et de consommation.
Les coopératives membres de 5C allient ambition économique et projet politique :

Sur le plan économique, il s’agit de démontrer que l’alternative est possible, en professionnalisant les acteurs du circuit court et en augmentant la part de marché du secteur, ainsi que les synergies et solidarités entre acteurs. Les coopératives citoyennes sont financées par le capital citoyen.  La rémunération du capital n’est pas l’objectif.

Sur le plan politique, il s’agit de faire bouger les mentalités et de dessiner ensemble un projet qui prenne en compte l’intelligence et la créativité du producteur,  du consommateur et du distributeur ainsi que la diversité et la régénérescence de l’environnement naturel.  Il s’agit aussi de travailler en toute transparence en adoptant des modalités de gouvernance collective et démocratique.

 

Les coopératives du collectif 5C travaillent sur des territoires limités, des bassins de vie qui permettent des interactions multiples entre acteurs et qui obligent à viser une large mixité sociale de consommateurs. 

Chaque coopérative inscrit son action dans une stratégie de développement territorial en stimulant les coopérations entre acteurs et en favorisant l’émergence de nouveaux producteurs.  Les contours du territoire sont également déterminés par les contraintes économiques. Il s’agit de trouver sur le territoire une diversité suffisante de productions, de limiter les coûts de livraison et d’atteindre un seuil critique de viabilité économique pour l’activité commerciale. 

L’inscription territoriale permet d’éviter les dérives d’une croissance excessive qui dénature les objectifs initiaux. Elle ne signifie pas repli identitaire. Le collectif 5C favorise les échanges et les solidarités entre territoires, entre coopératives de Wallonie et d’ailleurs.

Les coopératives membres de 5C défendent un modèle de production agro-écologique et cherchent à  assurer sa pérennité face au modèle productiviste piloté par l’industrie agro-alimentaire et la grande distribution.

L’agro-écologie veut limiter le recours aux intrants chimiques, renforcer le lien au sol de l’agriculture et les systèmes d’autonomie fourragère des élevages. 

Elle défend des unités de production de petite taille, aux savoir-faire diversifiés.  Elle favorise les synergies et solidarités entre producteurs.  Elle s’appuie sur une vision de souveraineté alimentaire des régions.  Elle dessine les contours d’une nouvelle modernité.

Le Collectif 5C propose aux consommateurs de reprendre la maîtrise de leur consommation, de résister aux stratégies de vente basée sur l’émotionnel et la segmentation sociale.  Il considère que le juste prix n’est pas le prix le plus bas, mais le prix permettant une rémunération suffisante à un producteur raisonnablement efficace à l’intérieur du paradigme agro-écologique.  L’ouverture du réseau coopératif à tous les milieux sociaux et l’accès pour tous à une alimentation de qualité sont des préoccupations essentielles.

Cet objectif est accessible lorsque le consommateur s’intéresse aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux des différents systèmes de production agricole et de distribution.  Un travail de sensibilisation et d’éducation permanente est indispensable. 

L’autoproduction (jardinage, cuisine) est également un complément logique de l’approvisionnement en circuit-court.

Le Circuit Court permet la création de nouvelles relations de confiance entre producteurs et consommateurs à travers la vente directe ou via un commerce accordant une priorité à l’information sur les producteurs et les produits et facilitant les rencontres entre consommateurs et producteurs.

Ces réseaux de producteurs/consommateurs créent l’intelligence collective et les solidarités indispensables au développement et à la pérennisation du modèle.

Le projet du Collectif est de construire et de diffuser le modèle de production et de distribution en circuit court en renforçant les dynamiques coopératives entre producteurs, consommateurs et distributeurs, en créant un mouvement social  capable de bousculer le modèle et les acteurs dominants.

Le collectif vise prioritairement à renforcer les coopératives de commercialisation en circuit court et les producteurs qui en sont membres.
Premièrement, grâce à l’échange de savoir-faire pour améliorer les stratégies, les outils d’organisation et de communication que chacun pourra ensuite appliquer sur son territoire.
Deuxièmement, par la mise en place de coopérations concrètes autour de projets impliquant plusieurs coopératives établies sur différents territoires pour réaliser des économies d’échelle.

Cette collaboration se concrétise au travers de différents projets :

  • Le développement de la vente en ligne : à destination des particuliers ou des professionnels grâce à l’utilisation d’outils informatiques (logiciel d’e-commerce) et de stratégies commerciales communes.
  • La coopération entre producteurs : en passant par l’échange de produits, l’optimisation des moyens de production et la création de groupements d’employeurs ou de halls-relais.
  • L’échange de bonnes pratiques : en poussant à partager de manière transparente les méthodes et outils visant à améliorer l’efficience des processus utilisés par les différentes coopératives.
  • La communication commune des coopératives à une échelle régionale : par la rédaction d’articles sur les membres du collectif pour en augmenter l’efficacité.
Fermer le menu